Fantasmes autour de la fessée

Le blog d'isabelle183

 

Oubli de petite culotte

Un vieux magazine, datant d’un temps que je n’ai pas connu, me saute aux yeux sur un marché aux puces en Allemagne. A côté de moi, mon chéri qui commence à faire de gros yeux, en voulant me faire croire qu’il n’a rien vu. Le connaissant il craint – à juste titre – mon exubérance. Par conséquence il est un peu gêné en ma compagnie dans ce lieu public de laisser libre cours à sa pulsion d’acheter discrètement l’objet de sa convoitise.

Une belle dame avec un sourire éclatant, en robe légère chevauche un cheval en bois de fête foraine. Sans se méfier du petit coup de vent qui lui soulève sa robe, dévoilant ainsi des bas blancs, tenus par un porte-jarretelles, mais surtout un oublie de la petite culotte. Vu la posture de la dame, je peux sans le moindre doute déduire que les fantasmes de mon chéri se condensent dans son cris de cœur favori:

Elle mériterait bien une fessée pour son audace…

J’adore cette pseudo morale qui souhaite punir ce qui cause des petits titillements dans l’entrejambe. En partant de ce principe montrer son fessier tout nu est donc un acte hautement risqué. Bref sa main le démange sacrément et il aimerait bien que ce soit moi la fautive pour me rappeler dignement à l’ordre. Et comme à mes habitudes, je ne tarderai pas de lui fournir involontairement une jolie raison pour me corriger. D’abord par mon rire émerveillé et difficile à ignorer devant cette trouvaille, puis par mon cris de cœur qui résume mon association spontanée.

Mais elle n’a pas de culotte !

Grande rigolade à côté de nous sur ce marché aux puces bien fréquenté. Et pour quelques cents je fais l’acquisition du journal. Il en va de soi que cette couverture ne me laisse pas de marbre non plus. Je m’imagine à la place de la jolie dame avec un sourire identique pour montrer… mes belles dents. Cachant derrière ma façade angélique de bien vilaines pensées. Imaginant mon homme me rappeler à l’ordre pour oublie de culotte.

En fait, je vis mes plus grands frissons quand ses réactions coïncident les plus fidèlement avec la petite voix en moi qui m’inspire mes fantaisies sévères.

J’adore quand mon homme se montre moraliste à souhait. Il a fait d’ailleurs de grands progrès depuis notre rencontre.

Mais d’où me vient cette passion pour les chevaux en bois ? Et comment cela se fait que mon homme aussi partage cette passion ?

Il est bien connu que les premières émois charnels de l’enfance se font en voiture, en train ou dans les fêtes foraines à cause des vibrations. J’ai eu un coup de foudre pour les manèges avec des chevaux en bois et je n’ai cessé pendant de longues années de réclamer des tours à mes parents. Idem pour mon chéri. Voila une belle base pour un remix avec un fantasme de fessée. Bref une fois à la maison, mon homme m’a déculottée pour mon mauvais comportement en public.

Et la petite voix en moi était entièrement d’accord avec son verdict.

J’ai reçu une claquante fessée de sa main, plutôt cuisante que douloureuse, une qui perturbe mon entrejambe au plus haut point. J’ai passé le reste de la journée sans culotte, en petite robe avec bas et porte-jarretelles en dessous, comme la dame de la couverture. Avec une seule différence :

Moi j’avais les fesses toutes rouges !

Dans : Anecdotes,Bas nylon et porte-jarretelles,Fantasmes et psychanalyse
Par isabelle183
Le 6 juillet 2017
A 11 h 54 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Eurolive gratuit |
Stephanielaplusblonde |
Michelwebred |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Resilles et talons
| SOFEETISH
| Douces Rondeurs